Skip to content

Sesame Autisme Rhône-Alpes

sous_titre_association_sesame.gif

Accueil L'autisme François Fillon : "Notre combat pour lautisme a toute sa part dans nos politiques publiques"
François Fillon : "Notre combat pour lautisme a toute sa part dans nos politiques publiques" PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Annick TABET   
Dimanche, 12 Février 2012 08:40

Le jeudi 10 février, Monsieur Francois Fillon, premier ministre, entourés de Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot, Marie-Anne Montchamp et Nora Berra, a réuni à l'Hôtel Matignon les présidents des 8 associations "Ensemble pour l'autisme" dans le cadre du lancement "Autisme Grande Cause Nationale 2012. Marcel Hérault, président de la Fédération Française Sésame Autisme y participait.

  A l'issue de cet entretien, devant un parterre de représentants des familles, des acteurs administratifs et politiques du monde médical et médico social, monsieur Fillon a annoncé le lancement d'un nouveau plan autisme en réaffirmant la volonté politique de son gouvernement pour une mobilisation nationale pour l'autisme tout au long de l'année 2012. Parmi les invités, plusieurs membres de la Fédération Sésame, dont Bernadette Maillard Florens et Annick Tabet, Marianne Lignac-Mary, Jean-Jacques Hessig, Françoise Plasson...  

Les grandes lignes de ce discours :

  • Poursuivre et élargir la dynamique de rassemblement des associations autour de l'autisme. 
  • Exploiter au maximum cette année Grande Cause Nationale pour multiplier les débats et l'information en général. Pour cela, le ministère de la santé va éditer un document de synthèse dont la diffusion se fera par les différents canaux habituels d'information. Le service civil volontaire va collaborer à la diffusion de ces connaissances sur l'autisme. 
  • Réactiver le Conseil National pour l'Autisme, dont le suivi et la coordination seront assurés par le délégué interministériel en charge du handicap. Des axes de recherche seront lancés par le ministère de Laurent Wauquier. 
  • Poursuivre l'accroissement du nombre d'enfants autistes scolarisés ( crédits supplémentaires à l'éducation nationale).   
  • Veiller au respect des droits et a la dignité dans toutes les formes de traitements appliqués aux personnes autistes (recommandations HAS et défense des droits des personnes handicapées conformément à la convention de l'ONU Dominique Baudis y veillera). 
  • Décloisonner les secteurs sanitaires et médico social avec la création des ARS qui élaborent les plan régionaux de santé dans lesquels l'autisme prendra une place importante dés 2012. 
  • Développer le soutien aux aidants familiaux.